Comment le soutirage est-il effectué ?

Le soutirage est une technique utilisée lors de la fabrication de la bière. Il consiste à changer le contenant de la boisson fermentée afin de débarrasser la bière de ses impuretés.

Une étape cruciale de l’embouteillage


C’est lors de l’embouteillage de la bière que le soutirage est effectué. Il peut être réalisé manuellement par un brassage amateur ou encore automatiquement dans une brasserie. À noter que le soutirage est une étape très délicate, au cours de laquelle la boisson fermentée peut être exposée à des microbes et à des bactéries. C’est pour cette raison qu’il faut l’effectuer le plus rapidement possible, et ce, en suivant des règles d’aseptisation très strictes.

Le soutirage est important, car il permet de débarrasser la bière des particules qui se sont déposées au fond. En règle générale, les brasseries et les usines d’embouteillage font usage du soutirage isobarométrique (sous pression) pour prévenir toute contamination, oxydation ou formation de mousse excédante. Ainsi, la soutireuse se charge de faire le vide dans la bouteille, de la remplir de gaz carbonique et ensuite de bière.

Pendant le soutirage, une infime quantité d’eau est aussi vaporisée par un jeu à haute pression pour faire mousser la boisson fermentée légèrement jusqu’à ce qu’elle déborde, ceci pour éviter tout contact extérieur. Dans le même temps, l’air présent dans le col de la bouteille de bière est aussi éliminé. Il ne restera alors plus qu’à encapsuler la bouteille hermétiquement. C’est le même procédé pour les fûts de bière, qui sont également stérilisés, puis remplis à l’abri de l’air.

« L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, les boissons alcoolisées sont à consommer avec modération. »