C'est quoi le houblonnage à cru ?

Le houblonnage à cru est une technique ayant pris naissance en Angleterre, dont l’objectif est de donner plus de saveur à la bière. Il consiste à ajouter le houblon pendant la fermentation ou la garde et ne contribue donc pas à l’amertume de la boisson.

Quel est le rôle du houblon ?


Aussi appelé dry hopping, le houblonnage à cru est un procédé durant lequel du houblon est ajouté en cônes ou en pellets à la cuve où fermente le brassin, le plus souvent après que le mélange eut été fermenté une première fois. Cette étape est plutôt longue et dure en moyenne 1 à 15 jours, contrairement à l’ajout initial du houblon, qui lui est plus court.

Le houblonnage à cru étant pratiqué à froid, le houblon (généralement associé à l’amertume) ne confère donc aucune amertume à la bière. Au contraire, grâce à la diffusion des huiles essentielles, le houblonnage à cru permet à la boisson fermentée de retrouver les saveurs qu’elle avait perdues lors de l’ébullition.

Si le houblonnage à cru se fait généralement après le temps de fermentation, c’est parce qu’à ce moment précis les levures produisent beaucoup de CO2, relâchant ainsi les arômes. La quantité de houblon requise pour le houblonnage à cru peut varier d’une bière à l’autre : 1g de houblon par litre pour une Pale Ale et jusqu’à 10 grammes ou plus pour une IPA.

En ce qui concerne l’aspect sanitaire, il est intéressant de noter que le houblon lui-même est une plante antiseptique. Il se présente donc comme un agent repoussant pour les bactéries et microbes. De plus, si le houblonnage à cru est effectué lors de la fermentation secondaire, la boisson contient assez d’alcool pour lutter contre les traces d’insectes et de bactéries.

« L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, les boissons alcoolisées sont à consommer avec modération. »